top of page
Brouillard de forêt

Au cœur du débat public

Carrière des Kaolins de Beauvoir
Capture d’écran 2024-04-26 à 10.29_edite
Dans la forêt

Débat sur la future mine de lithium à Echassières

Public et chargé de cours

Depuis le début du printemps 2024, la Commission Nationale du débat public (CNDP) organise un débat public sur le projet de mine de lithium porté par la société Imerys à Echassières, sur le site de sa carrière de Beauvoir.
Un débat public est une grande concertation, organisée en toute indépendance par la CNDP : ni Imerys, ni aucune autre institution ne peuvent imposer leurs souhaits.

L’objectif du débat public est d’informer sur le projet et que toutes les personnes concernées puissent donner leur avis. Qui est concerné ? Tout le monde ! Les riverains, les habitants des territoires alentour, le département de l’Allier dans son ensemble. Au-delà, la France entière peut être intéressée par l’ouverture de cette mine, car elle permettrait d’extraire un métal utile pour produire des batteries, dans le cadre de la transition écologique.

Le débat durera plusieurs mois, pour que tout le monde puisse parler des nombreux enjeux : Quels impacts du projet sur l’environnement ? Quelles propositions pour les différents sites de production à construire ? Le projet est-il utile à la transition écologique ? Quels bénéfices sociaux et économiques pour le territoire ? etc...

À la fin du débat public, la CNDP analysera tous les avis et rédigera un compte-rendu, public, avec des questions et des recommandations. Imerys devra répondre à ces recommandations sous 3 mois.
Les informations sur le débat public sont disponibles ici : https://www.debatpublic.fr/projet-de-mine-de-lithium-dans-lallier-4602

Les objectifs du projet, selon son responsable, Imerys :

  • -  Produire le lithium nécessaire aux batteries de 700 000 voitures par an, pendant au moins 20

    ans.

  • -  Diminuer la dépendance européenne en lithium provenant d’autres pays.

  • -  Fournir les « gigafactories », usines géantes de batteries, en construction en France et en

    Europe.

    Le projet comprendrait 4 installations principales :

  • -  La mine : à construire sous la carrière actuelle de kaolin, c’est ici qu’est extrait le minerai.

  • -  L’usine de concentration : premier site de traitement du « mica lithinifère. »

  • -  La plateforme de chargement ferroviaire : pour acheminer le minerai jusqu’à l’usine de

    conversion.

  • -  L’usine de conversion : le mica est traité pour obtenir le produit final, une poudre de lithium.

    Les alternatives envisagées, à ce stade, sont :

  • -  Ne pas réaliser le projet.

  • -  Recycler davantage le lithium.

  • -  Extraire le lithium autrement (par ex., via la géothermie).

  • -  Exploiter d'autres gisements en France.

Portrait de Violeta Ramirez, anthropologue et réalisatrice

Docteure en anthropologie et réalisatrice documentaire,

je travaille sur la sobriété et la transition énergétiques,

en menant des enquêtes de terrain ethnographiques, souvent filmées.

Modes de vie, choix de consommation et de travail,

mobilité et valeurs environnementales sont quelques uns des thèmes qui m'occupent.

Mes dernières recherches m'ont amenée à me spécialiser dans les territoires

ruraux en France.

 

Violeta Ramirez

AEnB2UqKb36u3oj6rppTWyK51eAMmA4axjBjXnut
AEnB2UqKb36u3oj6rppTWyK51eAMmA4axjBjXnut

Le lithium anime le village

Projection du film de Violeta et exposition photographique de Valentin !

Projection/Débat

Le 22 mars, le documentaire de Violeta Ramirez

« Transition sous tension » a fait l'objet d'une projection-débat en présence de la réalisatrice, des maires d'Echassières, Coutansouze et Louroux-de-Bouble et des habitants d'Echassières et d'autres communes voisines.

Il a été question de comprendre l’objectif de cette enquête filmée, financée par l'Université de Savoie et d'expliquer ses résultats quant aux visions contrastées des habitants par rapport au projet minier. La série photographique de Valentin Caball sur le passé minier était également présente ce soir-là, habillant les murs de la salle polyvalente.

Au total, 120 personnes ont participé à l'événement, ce qui a permis d'échanger avec l'anthropologue-réalisatrice sur l'enquête qu'elle a menée en 2023 concernant la réception locale du projet d'extraction de lithium.

Cette exposition présente 21 photographies autour du passé minier d'Echassières. Elle est accompagnée de documents et poèmes consultables à la bibliothèque durant ses horaires d'ouverture. Valentin, le photographe remercie chaleureusement la mairie pour le financement de ses impressions de photos, la maison de retraite pour son accueil, le club photo et toutes les personnes du village qui l'ont aidé dans la concrétisation de ce moment.

bottom of page